Fonctionnement

Comment les décisions sont-elles prises au sein de Bordeaux Euratlantique ?

Bordeaux Euratlantique est un établissement public d’aménagement. Son conseil d’administration comprend des représentants de l’Etat et des collectivités territoriales.

Six membres représentent l’Etat et sont désignés par les ministres chargés de l’urbanisme, du logement, du budget, des transports, de l’environnement et des collectivités territoriales.

Six membres représentent les collectivités territoriales : Bordeaux Métropole, les communes de Bordeaux, Bègles et Floirac, le département de la Gironde, la région Nouvelle Aquitaine.

Au quotidien, une équipe d’une quarantaine de personnes assure le fonctionnement de l’établissement sous l’autorité du directeur général, nommé par arrêté ministériel.

 

Le financement du projet Bordeaux Euratlantique :

Le projet Bordeaux Euratlantique est financé par la création de valeur liée à l’aménagement (ventes de terrains, fiscalité) et par un investissement public de 100 millions d’euros.

Sur toute la durée du projet, l’engagement financier de Bordeaux-Euratlantique est évalué à environ un milliard d’euros. Pour accompagner cet effort, les partenaires publics investissent 100 millions d’euros répartis de la façon suivante : 35 % de l’Etat,  35 % de Bordeaux Métropole, 20 % de la ville de Bordeaux, 7 % de la ville de Bègles et 3 % la ville de Floirac.

Le reste des dépenses engagées (acquisitions des terrains, dépollutions, viabilisations, études, réalisation des espaces publics) est couvert par les recettes liées à la vente des terrains viabilisés et à la fiscalité attachée aux opérations d’aménagement. Les équipements publics (écoles, gymnases, bibliothèques, etc.) sont financés par les collectivités locales.

A terme, l’investissement privé généré par le projet est estimé à 8 milliard d’euros.