Nom des nouvelles rues

Dans le cadre de la concertation permanente avec les habitants et les acteurs des quartiers de l’OIN, Bordeaux Euratlantique a souhaité mettre en place une méthode participative pour imaginer les noms des futures espaces publics (voies, places etc) du projet urbains.

Secteur Ars-Brienne :

Rue des Maraîchers,
elle a remplacé la rue Carle Vernet, entre la place d’Armagnac et le quai de Brienne.
– Au XIXème, sur ce secteur, se trouvait de nombreux maraîchers.

Allée des Charrettes
allée piétonne parallèle qui relie la rue des Maraîchers au jardin de l’Ars
– en mémoire des maraîchers qui allaient vendre leurs légumes en centre ville avec leur charette

Allée de la Tonnellerie
une voie piétonne qui sillonnera le quartier de l’Ars, entre jardins et résidences
– à cet endroit, une tonnellerie a fonctionné durant de nombreuses années

Allée des Douelles
allée piétonne parallèle qui relie la rue des Maraîchers au jardin de l’Ars
– lattes de bois qui assemblées, servaient à fabriquer les barriques dans l’ancienne tonnellerie

 

Secteur Armagnac

Rue des Gamins
construite en parallèle de l’ancienne rue d’Armagnac, elle en remplace une partie, côté gare.
– Les « gamins » était le surnom donné aux apprentis de l’ancienne verrerie d’Armagnac

Passage Pierre-Adolphe Domec
il relie la rue d’Armagnac et la rue des Gamins,
– voie à quelques mètres de l’ancienne verrerie Domec (Pierre-Adolphe Domec en a été le fondateur)

Promenade des Forges
une voie piétonne parallèle à la rue des Gamins
– au bout de cet espace, étaient installées les forges de la SNCF

Allée du Corail
allée piétonne, qui relie la rue des Gamins et la promenade des Forges
– en souvenir du nom utilisé par train de voyageurs, qui précédaient les actuels « inter-cités »

Allée de la Pacific
allée piétonne, qui relie la rue des Gamins et la promenade des Forges
– nom d’une ancienne locomotive à vapeur

Le pont de la palombe 
Futur pont qui relira les quartiers Armagnac et Amédée Saint Germain
– La « palombe bleue » était le surnom donné à un train de nuit mythique, qui relayait Hendaye (Pays Basque) à Paris (gare d’Austerlitz) via Bordeaux. Cet Intercités a été surnommé ainsi, car il empruntait le même chemin que le couloir de migration des célèbres oiseaux bleus.

Le parvis de l’Atlantique
Parvis face au nouveau hall 3 de la gare Saint Jean, le long de la rue des terres de borde.
– La gare de Bordeaux dessert notamment la façade Atlantique (Nantes, Arcachon, Biarritz…). On trouvera ici un prélude à ces voyages vers la côte…