Le Fonds Cré’Atlantique dévoile la première œuvre du parcours artistique entre la gare et la MÉCA :

Etude sur la nature des choses, l’eau de Laurent Montaron et Olivier Vadrot

Le 20 février 2020 à 18h Parvis Corto Maltese

En 2018, le Fonds Cré’Atlantique a lancé une consultation pour réaliser un parcours artistique visant à accompagner le visiteur de sa sortie de la gare Saint-Jean vers la Maison de l’économie créative et de la culture en Nouvelle-Aquitaine. La proposition artistique d’Olivier Vadrot et de Laurent Montaron, fruit d’un dialogue artistique au sujet de la statuaire dans l’espace public, a été retenue pour sa poésie, son esthétique et sa technicité.

Intitulée « Etude sur la nature des choses » l’œuvre est composée de trois sculptures installées à une centaine de mètres les unes des autres suivant un parcours allant de la gare à la MÉCA. Les sculptures figurent un enfant observant les phénomènes physiques qui sont par nature invisibles. Il est saisi dans ce moment particulier où le mouvement de l’eau, de l’air ou de la lumière le confronte à des questions fondamentales relatives à notre présence au monde.

La première pièce du triptyque, Etude sur la nature des choses : l’eau, évoquant l’écoulement du temps sera installée le 20 février à 18h sur le Parvis Corto Maltese à Bordeaux au pied des marches de la MÉCA. Elle représente un enfant assis recueillant l’eau de pluie au creux de ses mains. Celle-ci perle lentement et vient creuser et user la pierre sur laquelle elle tombe goutte-à-goutte. Les 2 pièces suivantes s’activeront avec l’air et la lumière et seront installées en 2021 et 2022.

@etudesurlanaturedeschoses – Laurent Montaron et Olivier Vadrot