Fev2014BeglesGaronne
Bègles Garonne constitue le quatrième grand territoire des projets urbains de Bordeaux Euratlantique. Il entrera en phase opérationnelle à l’issue d’une procédure de choix d’une équipe de maîtrise d’œuvre urbaine qui sera engagée dans le courant de l’année 2014.

Ce site de près de 80 hectares s’étend sur plus d’un kilomètre le long des berges de la Garonne, dans la continuité de la Zone d’Aménagement Concerté de Bordeaux Saint-Jean Belcier, en limite de la ville de Bordeaux et sur 700 m le long du boulevard Jean-Jacques Bosc.

Deux ponts le connectent à la rive droite de l’agglomération : le pont autoroutier François Mitterrand et le futur pont urbain Jean-Jacques Bosc, qui sera livré en 2018 et prolongera les boulevards de ceinture de Bordeaux. Il est aujourd’hui occupé par du domaine public, de l’activité économique (1 600 emplois au sein de 250 établissements) et habité par 1 000 personnes au sein de 500 logements.

vue-du-pont-versaille

 

Les grandes orientations de ce futur projet urbain

  • Inventer la nouvelle image de l’entrée Sud du cœur de l’agglomération.
    Ce secteur jouera à l’avenir un rôle de vitrine de l’agglomération. Des formes urbaines et architecturales innovantes, en lien avec l’échelle du grand paysage et du fleuve, y seront développées.
  • Offrir un nouveau rapport au fleuve.
    En plus d’offrir des points d’accès direct aux quartiers, le quai Wilson et la voie sur berges requalifiés en boulevard urbain permettront à la ville de retrouver un rapport plus direct à la Garonne, avec des coulées vertes et des cheminements piétons/vélos entre les quais aménagés de Bordeaux et la trame verte de Bègles.
  • Développer l’habitat dans un quartier de ville mixte où se maintiendront les petites et moyennes activités. La fonction industrielle, logistique et d’entreposage du secteur évoluera vers des fonctions principalement résidentielles, avec accueil d’activités complémentaires (PME, TPE, artisanat et commerces de proximité, équipements).
  • Renforcer la mobilité et créer les liens aux territoires environnants.
    En raison du fort potentiel d’augmentation à terme de la population de ce secteur, sa desserte en transports en commun et son accroche au schéma global de déplacements de l’agglomération devront également être réfléchies.

PC-KYRIAD---GARONNE